WeCreativez WhatsApp Support
Un conseiller avec vous tout de suite !
Bonjour comment je peux vous aider ?

Nouvelle Golf 8: arrivée prévue en Algérie février 2020

Golf 8 vs Golf 7 : quels changements pour la voiture Phare en Algérie? – La huitième génération de Golf vient tout juste d’être révélée et nombreux sont ceux à se demander ce qui change par rapport à la précédente génération. C’est l’occasion de faire le point, aussi bien au niveau du style que de la technologie, sans oublier la vie à bord.

Il faut tout d’abord savoir que la nouvelle  Golf 8 repose sur une plate-forme identique, bien qu’optimisée, de la Golf 7. A l’image du passage de témoin entre les Golf 5 et Golf 6, en 2008, Volkswagen a encore une fois procédé à un recarrossage. En conséquence, les cotes sont quasi-inchangées, avec une longueur qui s’établit à 4,28 m, soit 2 cm supplémentaires, en raison de boucliers plus proéminents.

Profils similaires

De profil, on remarque que la ceinture de caisse remonte à présent au niveau des poignées et se prolonge jusqu’au feu arrière, tandis que la découpe de la portière arrière accentue sa courbure au niveau du pilier C. Ce dernier demeure toujours aussi proéminent, officiant comme marque de fabrique de la Golf. On note également que les rétroviseurs drapeaux reposent sur des socles plus volumineux qu’auparavant.

Large d’épaule… en trompe l’oeil

A l’arrière, la filiation avec la Golf 7 est toujours aussi évidente. On retrouve la ceinture de caisse rehaussée qui surplombe désormais le logo. Les feux se montrent plus effilés et dessinent un contour en escalier, à leur base. Au passage, la découpe du coffre empiète davantage sur les flancs, élargissant visuellement la poupe. Malheureusement, cela ne profite pas à l’accessibilité du coffre, et encore moins à son volume d’emport, toujours fixé à 380 l. Pour plus de spectaculaire, c’est à l’avant que ça se passe.

Proue plus expressive

Indéniablement, le regard de cette Golf 8 évolue profondément. Il marque une véritable rupture avec les 7 générations précédentes. La calandre est réduite à sa plus simple expression et se prolonge sur des optiques acérées à double escalier. L’horizontalité est le maître mot de ce faciès avec une signature lumineuse qui déborde largement sur les ailes. Le capot parait plus plongeant que par le passé, mais seulement par effet d’optique, car la silhouette de cette Golf 8 est calé très exactement sur celle de la 7.

Un habitacle en rupture

Pour se convaincre des changements opérés sur cette nouvelle Golf, il faut grimper à bord. La cuvée 2020 s’offre une planche de bord résolument moderne, aérienne même, avec des lignes étirées. L’ergonomie a été revue avec des aérateurs aussi discrets qu’élégants, qui courent sur toute la largeur de l’habitacleJuste au-dessus trône l’élément clé de ce poste de conduite. Une double dalle numérique, semblant moulée d’un seul tenant, et disponible dès l’entrée de gamme, alors qu’elle était majoritairement proposée en option sur l’ancien modèle. Mais curieusement ces deux écrans se montrent plus petits qu’auparavant, avec un écran tactile centrale de 8,25 pouces contre 9,2, tandis que le combiné logé derrière le volant atteint une diagonale de 10,25 pouces, contre 12,3 précédemment. Il peut toutefois être suppléé par un affichage tête haute qui projette directement les informations dans le pare-brise.

Techno parade

La nouvelle Golf se rattrape avec un bagage technologique impressionnant, palpable dès l’entrée à bord, puisque la quasi-totalité des commandes à impulsions ont disparu au profit de touches tactiles. Il est même possible de s’en passer, dans certains cas, puisqu’un système de commande vocale perfectionné, capable de d’identifier le conducteur ou son passager, fait son apparition. En outre, le système vocal Amazon Alexa peut le suppléer, en option, pour gérer de nouveaux services de divertissement, comme le streaming ou encore la radio via internet.

Dès lors, que pourrait-on reprocher à l’habitacle de cette Golf 8 ? Pas grand-chose, si ce n’est que, pour une fois, on a le sentiment que la qualité de finition et des matériaux n’a pas évolué, par rapport à la 7. Cela reste très bien présenté, mais la nouvelle Golf n’a pas souhaité jouer la surenchère, comparée à sa devancière.

Connectée à son environnement

La nouvelle Golf préfère se mettre au service de la sécurité, en étant le premier modèle de sa catégorie à adopter, de série, la technologie Car2X, basée sur l’échange de données avec les autres véhicules et infrastructures routières environnantes, afin d’anticiper les dangers potentiels. De série également, la compacte embarque l’assistant de maintien dans la voie Lane Assist et le système de surveillance périmétrique Front Assist, qu’il fallait auparavant choisir au catalogue des options. La sécurité passe aussi par le regard de la nouvelle Golf. Encore une fois, la n°1 des ventes n’est pas avare en équipement puisqu’elle offre des optiques full-led, dès l’entrée de gamme. Des équipements qui peuvent être complétés par des projecteurs matriciels qui s’adaptent automatiquement à l’environnement.

Deux hybrides

Quoi de neuf sous le capot, par rapport à l’ancienne Golf ? Le maître mot, c’est l’hybridation, qu’elle soit légère 48v ou rechargeable via des blocs essence. Malgré cela, des blocs diesel figurent toujours au catalogue, bien que Volkswagen en réduise la voilure. Dans le détail, et dans un premier temps, 4 moteurs essence sont proposés. La Golf ouvre le bal avec un nouveau TSI de 90 ch, suivi par 3 autres hybridés à 48v, de 110, 130 et 150 ch. A cela s’ajoute, non pas une, comme c’était le cas sur l’ancienne Golf, mais deux variantes hybrides rechargeables, cumulant 204 et 245 ch. Cette dernière se permet d’afficher un look sportif dans la mesure où elle offre le même niveau de puissance que l’ancienne Golf GTi. Les deux modèles PHEV bénéficient d’une même batterie de 13 kWh, dont on ne connait pas encore les performances en termes d’autonomie tout électrique, faute d’avoir été homologuées. Mais les 60 km devraient être largement atteints.

Adieu 3 portes

En outre, Volkswagen nous promet le retour prochain de la GTi, ainsi que d’une Golf R culminant à plus de 300 ch. Il sera aussi question d’une carrosserie break, mais malheureusement, cette Golf 8 fait définitivement ses adieux à la silhouette 3 portes. De même qu’elle ne connaîtra plus de déclinaison eGolf, 100% électrique, pour laisser le champ libre à l’ID.3.

Prix HT Golf 8 pour l’Algérie 

En définitive, cette Golf 8 évolue beaucoup plus qu’il n’y parait, sans pour autant déstabiliser sa clientèle acquise. L’arrivée de ce huitième opus est prévu en mars 2020, en concessions, avec une ouverture des commandes qui s’effectuera en décembre 2019, au moment de l’annonce des tarifs. Ils devraient démarrer aux alentours de 19 000 €.

 

Déposer un commentaire