WeCreativez WhatsApp Support
Un conseiller avec vous tout de suite !

Nouveau PEUGEOT RIFTER: Un ludospace pour l’importation en Algérie

À l’heure où les SUV s’embourgeoisent et les monospaces disparaissent, les familles avec de gros besoins d’espace voient les offres de transport fondre comme neige au soleil.

Depuis 1996, le groupe PSA fut l’un des premiers à exploiter le filon avec deux modèles transformés à partir d’utilitaires : le Peugeot Partner et le Citroën Berlingo. Le ludospace apparaît aujourd’hui comme la solution la mieux adaptée aux contraintes pratiques que peuvent rencontrer au quotidien certains foyers et même certains professionnels et pour s’éloigner de l’univers traditionnel des ludospaces,le RIFTER a bien progressé.

La firme française a souhaité faire monter en gamme son modèle celui qui succédera au Partner, afin de lui décoller son image d’utilitaire. Pour y arriver, elle a déployé tous les ingrédients qui font le succès de ses modèles actuels : un design baroudeur et des finitions haut de gamme, sans oublier de le rebaptiser. Il s’appelle désormais Rifter. Un nom plus « chic et aventurier ».

L’investissement en vaut-il la peine ?

Le nouveau Rifter est proposé en deux carrosseries : une version « Standard » longue de 4,40 m, une version « Long » mesurant 4,75 m. L’une comme l’autre devraient être disponible en 5 ou 7 places.

Le Rifter s’illustre de ses cousins les Citroën Berlingo et Opel Combo Life par son côté aventurier et la présence de généreuses protections autour des roues et sur les bas de caisse. La face avant diffère aussi par une calandre verticale et de nouvelles optiques avec la « griffe » lumineuse que l’on a pu découvrir sur la nouvelle 508. Le Rifter n’en demeure pas moins un ludospace à la silhouette de camionnette.
Les lignes cubiques, destinées à faciliter le chargement, sont donc de rigueur. Le Rifter est toutefois immédiatement identifiable en tant que Peugeot grâce à sa face avant spécifique qui reprend la calandre hexagonale de la marque, au centre de laquelle trône le lion, et les optiques dotées, dans leur partie inférieure, d’une encoche. 

Il arbore une esthétique toujours particulière, originale, sympathique, qui hésite entre le faux 4×4 baroudeur et la… fourgonnette vitrée.
A l’intérieur, le Rifter arbore une console centrale spécifique, tout comme le combiné d’instrumentation et les tissus de sièges. Le petit volant ajoute à la personnalisation. La présentation ne manque pas de pertinence. Avec une bonne position de conduite en hauteur, très utilitaire, et surtout une modularité formidable, issue de ses racines utilitaires. Les trois sièges indépendants à l’arrière forment un plancher parfaitement plat. En rabattant le siège passager avant, on peut charger des objets longs de 2,70 mètres. Tous sièges en place, le volume du coffre atteint 597 litres. Et on atteindra 2.126 litres au maximum. On a de la place partout, de quoi emporter des objets lourds, hauts et encombrants.

Le Rifter embarque les derniers gadgets sécuritaires comme l’exécrable alerte de changement de ligne, qui couine et vibre dès que l’on aborde une route sinueuse ou qu’on se déporte pour laisser passer un deux-roues.
Là où le Rifter se rapproche des monospaces, c’est dans le domaine du confort. La suspension bien calibrée séduit par sa tolérance. 

Peugeot Rifter répond aux attentes de ses clients que ce soit en France ou pour importer en Algérie et veut faire ses preuves sur le marché des nouveaux véhicules neufs 2019 notamment pour l’importation.

Déposer un commentaire