WeCreativez WhatsApp Support
Un conseiller avec vous tout de suite !
Bonjour comment je peux vous aider ?

Nouveau GLA 2020 en commande pour l’importation en Algérie Leave a comment

Lancé en 2013, le Mercedes GLA a été un grand succès en Algérie. Il passe à la deuxième génération en 2020 après un léger restylage en 2017. Il délaisse son aspect de berline surélevée pour un véritable look de SUV, et gagne en habitabilité. Mais au fond, qu’est-ce qui différencie les deux générations du Mercedes GLA ?

L’arrivée de la deuxième génération du Mercedes GLA en ce mois de décembre 2019 marque un tournant pour le SUV compact. Lui qui était souvent considéré comme une simple Classe A surélevée devient désormais un véritable SUV compact, empruntant quelques astuces aux monospaces.

L’arrivée du grand frère GLB il y a quelques mois a rebattu les cartes dans la gamme Mercedes, et a créé un nouveau problème de positionnement pour le petit GLA. Il avait été un peu “SUVisé” lors de son restylage en 2017, avec quelques protections de carrosserie en plastique noir. Mais, cette fois, Mercedes a décidé de repartir d’une feuille blanche. Ainsi, aucun élément de carrosserie n’est commun entre les deux générations.

Au dessus des aérateurs, toujours ronds, il y a désormais un écran tactile de 10,25 pouces accolé à un autre écran (de 7 ou 10,25 pouces) pour les compteurs

Changement de dimension

A peine plus court (- 1,5 cm), légèrement plus large (+ 3cm hors rétros), il est surtout bien plus haut avec ses 10 cm supplémentaires. Il atteint les 1,61 m de haut désormais, soit presque autant que le GLB (1,66 m). Mais le style est bien plus élancé que celui du GLB, très carré et plus familial avec ses sept places. Sur le GLA 2020, la lunette est inclinée avec un pavillon fuyant comme l’ancienne génération, mais le capot est plus bombé et le pare-brise plus vertical. Les vitrages latéraux paraissent aussi plus larges. Ceci devrait jouer sur la sensation d’engoncement et améliorer la rétrovision, qui étaient des points négatifs sur l’ancien GLA.

Nouveau GLA Ancien GLA
Longueur 4,41 m 4,42 m
Largeur (hors rétros) 1,83 m 1,80 m
Hauteur 1,61 m 1,50 m
Empattement 2,73 m 2,70 m
Coffre 435 litres 421 litres

Une modularité proche du monospace

La modularité est aussi revue par rapport à la première génération. Dans l’ancien GLA, les places arrière disposaient d’une banquette ferme à l’assise trop courte, avec un espace aux jambes correct mais sans plus. La deuxième génération offre un peu plus d’espace pour les passagers à l’arrière, avec des sièges avant plus creusés et une cave à pieds (l’espace sous les sièges avant) accueillante même lorsque le siège conducteur est réglé au plus bas.

Avec 10 cm gagnés en hauteur, le GLA 2 améliore sa visibilité puisque les vitrages sont élargis, tout en gardant l’aspect “pavillon fuyant”.

Le nouveau GLA adopte aussi des astuces du monospace Classe B (dont la face avant semble d’ailleurs très proche) avec une banquette coulissante sur 14 cm dont les dossiers se rabattent en format 40/20/40 (contre une banquette fixe 60/40 auparavant). Cela permet de moduler l’espace pour privilégier les passagers ou les bagages. Le volume du coffre est amélioré avec 435 litres annoncés. C’est 14 l de mieux que l’ancienne génération, qui plafonnait à 421 l. L’assise est à peine plus haute à l’avant, et les dossiers des sièges ne sont plus en une seule partie avec l’appuie-tête intégré, mais en deux parties désormais (sauf sur les versions AMG).

Planche de bord et technologies revues

La planche de bord est revue pour coller à celle de la nouvelle Classe A dont dérive toujours le SUV. Elle est donc transfigurée et gagne en ergonomie. Sous les aérateurs qui restent ronds mais reprennent le style “turbine” des dernière productions Mercedes, le gros bloc de radio rempli de boutons et la commande de climatisation en bas de la console disparaissent pour quelque chose de plus fin et moderne.

L’habitacle abandonne les compteurs à aiguilles et l’écran 8 pouces non tactile, qui se pilotait par une petite molette entre les sièges et n’était pas des plus pratiques. L’ensemble est remplacé par des compteurs numériques (7 pouces de série) et un système multimédia de 10,25 pouces qui, comme sur la Classe A, sont accolés et peuvent grimper à 10,25 pouces chacun. Le système d’info-divertissement, baptisé MBUX, se commande par l’écran tactile, par le pavé disposé sur la console centrale ou bien grâce à la commande vocale “Hey, Mercedes !”. La technologie ne s’arrête pas là, avec l’arrivée du régulateur adaptatif avec fonction arrêt et redémarrage, du maintien actif dans la voie ou encore du freinage d’urgence autonome.

L’offre moteur harmonisée avec le reste de la gamme

Les moteurs évoluent légèrement pour cette deuxième génération du GLA. Les anciens 1.6 essence de 122 et 156 ch sont remplacés par le quatre-cylindres essence 1.3 développé en collaboration avec Renault, ici décliné en 136 et 163 ch. Le 2.0 essence du GLA 250 passe de 211 à 224 ch, et gagne un rapport supplémentaire sur sa boîte à double embrayage. Pour les diesels, quelques changements également : le 1.5 d’origine Renault du GLA 180d, qui développait 109 ch, est remplacé par un 2.0 d’origine Mercedes (le OM654) qui développe 116 ch comme sur la Classe A. Les 2.2 diesels de 136 et 170 ou 177 ch sont remplacés par le même 2.0, décliné en 150 et 190 ch. Ce 2.0 impose une boîte robotisée à huit rapports, contre sept auparavant ,tandis que le 1.3 essence reste fidèle à la 7G-DCT, pour le moment. Si tous les moteurs ou presque proposaient le choix entre boîte manuelle ou boîte automatisée précédemment, seul les GLA 180 et 180d auront droit à une boîte manuelle sur cette deuxième génération. Le reste des versions impose la boîte à double embrayage, à sept ou huit rapports selon les versions.

Bientôt disponible en commande pour importation 2020 en Algérie. Nous consulter pour les prix HT et versions.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *